Lire en numérique, c’est facile !

EReading_devices by Per Palmkvist Knudsen - CC BY-SA

Per Palmkvist Knudsen / CC BY-SA

Les outils numériques qui nous entourent peuvent nous permettre de butiner des milliers d’ouvrages gratuitement.

Si les liseuses sont des appareils dédiés aux livres numériques, il existe d’autres solutions que vous avez probablement déjà à portée de main : saviez-vous que vous pouvez lire des livres sur votre tablette, votre téléphone ou votre ordinateur ? Certes, suivant le type d’appareil, le confort, l’expérience seront différents mais chacun a des qualités et permet en tout cas de répondre aux fringales de lecture !

Les livres numériques peuvent s’acheter mais aussi s’emprunter ou encore s’obtenir gratuitement dans le cas d’œuvres versées au domaine public ou explicitement partagées.

Dans un premier temps, nous définirons rapidement ce qu’est un livre numérique, puis nous listerons quelques ressources pour se procurer des lectures et enfin nous passerons en revue les appareils qui peuvent servir de support de lecture.

Les livres numériques

Les livres numériques appelés aussi ebooks sont des fichiers informatiques qui rassemblent du contenu textuel ou iconographique organisé de manière séquentielle (des pages dans un ordre donné). Il est habituellement publié sous une forme définitive dans un fichier (PDF ou ePUB, nous reviendrons là-dessus) qui correspondrait à ce qu’on fournit à un imprimeur pour produire un exemplaire papier. Un des intérêts du livre numérique est le coût quasi nul de sa duplication (c’est un fichier), d’autre part l’informatique permet des traitements plus rapides comme la recherche et l’indexation ou encore d’annoter l’ouvrage.

Parmi les formats nous distinguerons l’ePUB, majoritaire, et le PDF : le premier a l’avantage de s’adapter au support et aux préférences du lecteur dans la mesure où on peut le considérer comme fluide ou malléable avec un texte dont la présentation est modifiable, de la taille au type de caractères (police), contrairement au PDF qui est figé (textes, marges …), tel un fichier prêt pour l’impression.

Un livre numérique peut être composé de texte comme d’illustration, tous les secteurs de l’édition y sont représentés, des livres de cuisine à la bande dessinée.

Un mot sur la gestion des droits numériques (DRM ou Digital Rights Management), il s’agit de verrous numériques intégrés aux ouvrages téléchargés pour limiter leur diffusion, soit la duplication non autorisée (on trouve de tels mécanismes dans les services vidéo en ligne, de vente de jeux vidéos …).

Pour approfondir le sujet vous pouvez vous référer à l’article de wikipedia.

Se procurer des livres numériques

Cette section s’appuie sur la page pearltrees établie par Marie du réseau des bibliothèques de Jodoigne et Incourt que nous remercions pour ce patient travail de recensement.

Une autre ressource par le service de la lecture publique : http://www.lettresnumeriques.be/2020/03/20/ou-acheter-emprunter-et-telecharger-des-ebooks-pendant-la-periode-de-confinement/

Emprunter

Les bibliothèques ont mis en place de nombreux services de prêt d’ouvrages numériques, en Fédération Wallonie-Bruxelles c’est lirtuel.be qui est offert gratuitement aux personnes inscrites dans une bibliothèque reconnue par la FWB. La section d’aide de ce site est très fournie et couvre presque tous les cas d’utilisation (si vous utilisez GNU/Linux c’est compliqué…).

→ d’autres bibliothèques en ligne : http://www.pearltrees.com/lireennumerique/bibliotheques-numeriques/id19578889

Télécharger gratuitement

http://www.pearltrees.com/lireennumerique/ebooks-gratuits/id19578892

Acheter

http://www.pearltrees.com/lireennumerique/librairies-numeriques/id19578901

Les supports de lecture

La liseuse numérique

Le support dédié serait la liseuse numérique, appareil léger dont la taille varie entre celle d’un livre de poche ou d’un roman broché peu épais. On peut y stocker des milliers de livres. Elle embarque un écran qui fonctionne avec de l’encre numérique plutôt que sur des cristaux liquides, ce qui offre les avantages suivants : légèreté, faible consommation électrique, peu de reflets, luminosité adaptable (pour lire en plein soleil ou dans le noir complet) ; comme défaut on pourra pointer sa faible réactivité, c’est à dire que le passage d’un contenu affiché à un autre prend suffisamment de temps pour être noté, et que pour les quelques modèles qui permettent de naviguer sur internet, la navigation peut être fastidieuse. Rappelons qu’il n’y a pas d’affichage en couleur, pour cela il faut se tourner vers d’autres outils.

Certains appareils ajoutent quelques fonctions comme un navigateur web, la lecture de fichiers audio mais il ne faut pas perdre de vue que leur principale fonction est la lecture de livres numériques et que les autres sont accessoires voire anecdotiques.

Ces appareils embarquent souvent le magasin (librairie) de leur fabriquant (ou d’un partenaire de celui-ci) et sont rarement autonomes pour l’acquisition de livres en dehors de celui-ci et il faudra la plupart du temps passer par un ordinateur à partir duquel on transférera les ouvrages vers la liseuse.

La tablette tactile et le smartphone

Nous considérerons ces deux appareils sur un pied d’égalité quant aux capacités de lecture dans la mesure où il est possible d’y installer des applications de lecture performantes (pour profiter de Lirtuel, Aldiko fonctionne assez bien, voyez sinon l’aide de Lirtuel). Il y a toutefois quelques distinctions entre les deux :

  • la tablette a un plus grand écran, la lecture est plus confortable, elle est aussi plus lourde et encombrante, on y lit mieux les bandes dessinées.
  • le smartphone est plus compact et transportable mais il affichera de ce fait moins de texte, comme il est autonome pour se connecter à internet c’est une très bonne solution de dépannage si vous devez meubler un long trajet ou une longue attente : si vous avez oublié le livre en cours en quittant la maison et ne supportez pas l’idée de reporter la lecture du dernier chapitre, vous pouvez peut-être l’emprunter…

L’ordinateur

L’ordinateur est la passerelle presque obligatoire pour récupérer les livres auprès de certains marchands ou services de prêt. Il permet aussi une lecture sur un écran encore plus grand et se prête encore mieux aux recherches et annotations, on l’utilisera plus dans des lectures documentaires ou techniques mais il peut permettre de lire plus confortablement les fichiers PDF.

L’application de lecture que nous suggérons est Calibre qui fonctionne sur tous les systèmes et permet de gérer sa bibliothèque personnelle ainsi que les liseuses. Notons que Lirtuel utilise les DRMs de la société Adobe et ne fonctionne qu’avec l’application Adobe Digital Editions (dont l’installation est décrite sur le site de Lirtuel).